Publié le 12 juillet 2014 à 00h00 (il y a 6 années environ) dans « L'Europe s'engage »
Travailler à l'étranger : quelles solutions pour les jeunes mahorais ?
LADOM (L’Agence de l’Outre-mer pour la mobilité) annonce que des jeunes Mahorais vont bientôt pouvoir partir travailler dans d'autres pays de l'Union européenne.
© Source : Euros / Agency et M'zé Conseil www.eurosagency.eu

LADOM (L’Agence de l’Outre-mer pour la mobilité) a annoncé cette semaine qu’environ trente jeunes réunionnais se rendront dans un autre pays de l’Union européenne afin d’y effectuer un stage en 2014, grâce au programme européen Leonardo (appelé depuis 2014 "Erasmus + Formation professionnelle").

Ces jeunes vont pouvoir intégrer une entreprise en stage, en lien avec leur projet professionnel: réceptionniste en hôtellerie, société de marketing, agence de voyage, auberge de jeunesse, crèche, entreprise de logistique. A La Réunion, ils étaient 11 à partir au mois de mars, 8 en juin, et un recrutement de 12 jeunes est en cours.

Les jeunes mahorais pourront également bénéficier de ce programme à l’avenir.

En effet, à partir de 2015, toute organisation de Mayotte, publique ou privée, active dans le champ de l'éducation et de la formation professionnelle, pourra candidater pour envoyer des élèves et apprentis de son établissement dans un autre pays de l'Union européenne.

Les organismes pourront candidater de façon individuelle ou par le biais d'un consortium, dans le cadre d'un projet groupé, à partir de la fin de l’année 2014.

Les élèves et jeunes professionnels qui seront envoyés à l'étranger vont pouvoir y réaliser des stages de 2 semaines à 12 mois, et bénéficier pendant cette période d’un soutien financier de leur établissement et de l’Union européenne.