Publié le 27 octobre 2015 à 00h00 (il y a 5 années environ) dans « Environnement »
Lutte contre l'érosion des sols et pour la préservation de la ressource en eau
Padza de la fôret départementale de Majimbini.
© Source : Conseil départemental de Mayotte - DirCom

Dans la lutte contre l'érosion des sols et pour la préservation de la ressource en eau, le Conseil départemental mène depuis des années des opérations de reboisements de padzas. Des expérimentations permettent d’étudier des techniques alternatives à l’utilisation d’espèces exotiques pour ces reboisements.

Pour se faire, le Conseil départemental est porteur d'un projet financé à 75% par l'Europe (FEADER) et à 18% par l’Etat, constituant la première phase d'expérimentation qui doit se dérouler sur deux ans et qui a débuté depuis quelques mois. Cette phase permet de lister les espèces indigènes envisageables pour le reboisement de padzas, d’étudier les méthodes d’élevage et de plantation faisant appel à une technique innovante de mycorhization.

Le pilotage du programme expérimental de cette étude est confié à l’Office National des Forêts (ONF). Pour la réalisation des expérimentations, les partenaires suivants ont été sollicités :

  • le Conservatoire Botanique National de Mascarin (CBNM)
  • le MAURITIAN WILDLIFE FOUNDATION - Jean Claude Sevathian, expert en matière de végétalisation de zones dégradées
  • la société INOQ spécialisée dans la mycorhization

Le Service des ressources forestières de la Direction de l’agriculture, des ressources terrestres et maritimes (DARTM) invite les acteurs des domaines agricole et environnemental ainsi que toute personne intéressée par l’application de ces expérimentations à une réunion de présentation du programme et d’échange autour des techniques utilisées, notamment de la mycorhization.

La réunion se tiendra sur une demi-journée, dans l'hémicycle du Conseil Départemental à Mamoudzou, Jeudi 29 Octobre à partir de 8h30.