Publié le 5 mars 2020 à 19h50 (il y a 36 jours environ) dans « Insécurité »
Le Département et l’État font front commun pour un meilleur avenir
Le président du Conseil départemental rencontre le préfet pour évoquer la question de l'insécurité.
© Source : Conseil départemental de Mayotte - DCIP

Après la recrudescence des violences sans précédent de ces dernières semaines, le président du Conseil départemental, Soibahadine Ibrahim Ramadani, appelait, dans un communiqué en date du 28 février dernier, à creuser la piste d’une « table ronde partenariale, sous l’égide de l’État, de tous les acteurs allant de l’Éducations à la Justice en passant par les collectivités » afin de faire émerger des solutions pouvant participer à endiguer ce phénomène.

C’est dans ce contexte qu’une rencontre entre le président Soibahadine Ibrahim Ramadani et le préfet de Mayotte a eu lieu ce jeudi 5 marsà l’Hôtel du Département. Au menu des discussions : gestion de crise. « Je ne ferai pas de politique politicienne sur ce sujet qui nous impacte depuis le mois de décembre et qui, selon moi, doit susciter l’union sacrée », dénote le préfet. La question du coronavirus y a aussi été évoquée.

Le Département et l’État vont ainsi travailler de conserve afin que la société mahoraise retrouve sa sérénité. Une réunion collégiale se tiendra le mercredi 11 mars prochain à 9h à l’hémicycle Younoussa-Bamana. Des annonces sur de futures initiatives y seront faites.