Publié le 11 juin 2020 à 16h12 (il y a 25 jours environ) dans « Commission permanente »
Un aperçu des principales délibérations départementales
Commission permanente du 9 juin.
© Source : Conseil départemental de Mayotte - DCIP

Une commission permanente du Conseil départemental s’est tenue ce mardi 9 juin à l’hémicycle sous la présidence de M. Issouf Ahamada, 2e vice-président. Plusieurs délibérations importantes ont été adoptées lors de cette séance.

Au titre de la commission administration générale, infrastructures et transports, un rapport a permis d’octroyer une subvention de 250 000 euros à la CCI de Mayotte pour finaliser l’étude sur la desserte aérienne de Mayotte (réajustement du montant) ; un autre a approuvé le choix de la CCI comme concessionnaire en charge de la délégation de service public pour la gestion et l’exploitation des ports de plaisance de Mamoudzou et Dzaoudzi (Article L1411-5 du Code Général des Collectivités Territoriales ; un troisième proposaitl’adaptation de la composition du Conseil portuaire, l’institution d’une commission financière en son sein et la mise en place d’un seuil (300 000 euros HT) permettant l’examen des projets d’investissements par la commission financière sous réserve d’un avis favorable du Conseil portuaire.

Les modalités de partenariat entre le Conseil départemental de Mayotte et la Société Ar’Image ont permis d’octroyer à celle-ci la somme de 17 000 euros pour une participation à l’exposition sur les grilles du Jardin du Luxembourg à Paris organisée de septembre 2020 à janvier 2021 mettant en valeur l’exceptionnelle biodiversité mahoraise ; mais aussi une contribution à un magazine numérique ultramarin de l’environnement, dans le cadre de 10 pages de publication sur les réalisations et projets des acteurs de l’environnement à Mayotte (associations notamment). L’exposition « Outre-Mer Grandeur Nature » placera Mayotte et le reste de l’outre-mer français au cœur de Paris, avec près de 3 millions de visiteurs attendus.  Pour la première fois, une exposition aura pour thème l’outre-mer sur ce site prestigieux et extrêmement fréquenté de la capitale.

Au titre de la Commission culture, jeunesse et sports, notons que le financement de l’audio guide multilingue du Musée de Mayotte (52 000 euros) a été réaffecté à la réalisation du « Musée virtuel », un outil numérique innovant pour conserver le lien avec le public. Un rapport organise le partenariat entre le conseil départemental et les éditions du Signe pour l’édition d’une bande dessinée présentant de façon ludique l’histoire de Mayotte et l’acquisition de 6 000 exemplaires de celle-ci (tarif préférentiel d’acquisition, sortie prévue durant le 4e trimestre) La commission l’attribution d’une subvention (40 000 euros) à l’association AJSK pour son projet avec l’Académie Toifilou Maoulida et à la ligue de handball (45 000 euros) pour son projet de développement sportif en partenariat avec Mohamed Loutoufi Bavou.

Au titre de la commission aménagement et développement durable, une délibération portait notamment sur la participation du Conseil départemental (à hauteur de près de 1,5 millions) aux projets retenus dans le cadre du 1er comité de programmation 2020 du contrat de convergence et de transformation en date du 27 janvier 2020
Le portage et le financement des études complémentaires pour la définition du potentiel géothermique en Petite Terre a également fait l’objet d’un rapport.
Au titre de la Commission action sociale, solidarité et santé, une délibération relative à des modifications à la convention partenariale entre le conseil départemental et l’Etat pour soutenir les associations de proximité dans la mise en œuvre du dispositif de médiation désormais baptisé « Groupes de médiation citoyenne » (intitulé définitif) a été prise. Les élus départementaux ont exprimé le souhait d’une extension des territoires d’expérimentation de ce dispositif.

Enfin, plusieurs rapports ont concerné la question de la formation : attribution d’une subvention à l’association « Apprentis d’Auteuil Mayotte » en cofinancement avec l’Etat pour la réalisation de l’action « Repérer et mobiliser les publics invisibles » ; financement des actions spécifiques d’information jeunesse à travers le CRIJ de Mayotte ; cofinancement à hauteur de 10% d’un projet d’AKTO destiné à insérer durablement 88 jeunes demandeurs d’emploi des quartiers prioritaires ; prise en charge financière de l’organisation des formations pour les candidats admis à entrer en formations sociales auprès des IRTS, de l’Ile de la Réunion et de Métropole, (promotion 2020-2021, 2020-2022, 2020-2023) ou encore prise en charge de la formation aux soins Infirmiers, IFSI Mayotte et l’IRFSS Occitanie Croix-Rouge française, promotion 2020-2023 ainsi que de 2 Puéricultrices d’Etat, promotion 2020-2021.